TEXTILE

Responsable : Valérie MARCELLIchasuble150

Conservatrice-restauratrice indépendante,

Diplômée de l’Institut Français de Restauration des Œuvres d’Art (INP-IFROA)

 
 
 
 

 
 
 
 

Le département des Textiles intervient sur l’ensemble du patrimoine textile public et privé.

Constituées exclusivement de matériaux textiles (soie, laine, lin, coton, fils métalliques, …), ou associant d’autres matériaux (objets mixtes), les œuvres concernées prennent des formes aussi diverses que : 

  • tapisseries
  • tapis
  • textiles de mobilier
  • costumes et accessoires de mode, militaires, liturgiques, de poupées, de marionnettes, etc…
  • drapeaux et bannières
  • textiles archéologiques

L’atelier est équipé pour la réalisation des principaux traitements apportés aux textiles :

  • assainissement et stabilisation chimique : dépoussiérage par micro-aspiration, nettoyage à l’aide de solvants, lavage, traitement spécifique de taches, …
  • résorption des déformations : mise à plat ou en forme
  • consolidation des étoffes.

Les techniques rencontrées sont le tissage, la broderie, la dentelle, mais également le tricot, la passementerie…

 

DEMARCHE DE TRAVAIL

Après un examen attentif de chaque objet, examen éventuellement complété par des analyses de laboratoire, un constat d’état de l’objet est remis au responsable juridique de l’objet, ainsi qu’une proposition de traitement.

En accord avec le responsable juridique, et après documentation photographique de l’objet, les dégradations sont traitées.

Les traitements doivent répondre aux critères déontologiques qui régissent la conservation-restauration des biens culturels, c’est à dire que les traitements, tout en étant minimalistes, doivent rendre à l’objet sa lisibilité fonctionnelle et esthétique et permettre la conservation de ces matériaux et formes. Les matériaux neufs apportés à l’objet ne doivent pas être source de dégradations pour lui : ils sont connus pour leur neutralité et leur stabilité chimiques. Une intervention pouvant un jour être remise en cause (nouvelle vision d’un objet après étude, vieillissement des matériaux de restauration, … ), les traitements de consolidation doivent être réversibles, c’est à dire qu’ils doivent pouvoir être retirés sans aucun dommage pour l’objet original.

Les traitements effectués, ainsi que toutes les observations faites au cours de ceux-ci, sont consignés dans un rapport accompagné de documents photographiques.

La conservation-restauration d’un objet vise par une étude approfondie et des traitements minimalistes, efficaces et réversibles, à assurer la lisibilité et la conservation à long terme de l’objet.

 

Nettoyage et consolidation d’une poupée, MONTBELIARD - Musée Beurnier-Rossel

Nettoyage et consolidation d’une poupée,
MONTBELIARD – Musée Beurnier-Rossel

 

LES TRAITEMENTS DE CONSERVATION-RESTAURATION DES TEXTILES

L’atelier est équipé pour la réalisation des principaux traitements apportés aux textiles :

1. Traitements d’assainissement et de stabilisation chimique

– Dépoussiérage par micro-aspiration,

– Nettoyage à l’aide de solvants,

– Lavage,

– Traitement de taches (rouille, graisse, adhésif…)

– Traitement biocide contre les moisissures et les insectes.

Les traitements d’assainissement, par leur action chimique sur la matière, sont toujours irréversibles. Ils doivent être particulièrement justifiés comme nécessaires à la conservation de l’objet.

 

Nettoyage au solvant d’une garniture de lit  en damas de soie COMPIEGNE - Musée du château Lit de l’impératrice Eugénie au palais de l’Elysée et Dépoussiérage par micro-aspiration d’une perruque  en cheveux naturels ARLES - Museon arlaten Mannequin du diorama de la Prégarelle

Nettoyage au solvant d’une garniture de lit en damas de soie
COMPIEGNE – Musée du château – Lit de l’impératrice Eugénie au palais de l’Elysée
et
Dépoussiérage par micro-aspiration d’une perruque en cheveux naturels
ARLES – Museon arlaten – Mannequin du diorama de la Prégarelle

 

2 – Traitement de mise à plat ou en forme

Les déformations et les plis, causés notamment par un mauvais mode de stockage ou d’exposition, nuisent autant à la lisibilité de l’œuvre qu’à la conservation des matériaux.

Différentes techniques d’humidification lente (eau nébulisée, utilisation de membrane de type Gore-tex, … ) associées à des méthodes mécaniques (épinglage sur plans ou formes, maintien par buvards et plaques de verre, …) permettent d’éliminer ou d’atténuer les tensions subies par les fibres. L’emploi de la chaleur associée à la pression (fer à repasser) est à proscrire.

 

Dépoussiérage par micro-aspiration et Consolidation d'un kilim

Dépoussiérage par micro-aspiration, à gauche, et Consolidation d’un kilim, à droite


 

3 – Traitements de consolidation – Supports de conservation et d’exposition.

Pose de supports de tissu teint sous les zones dégradées ou lacunaires, fixés par des points de restauration.
Les points de restauration (point de Boulogne en broderie) maintiennent bien l’étoffe originale contre le support de conservation et sont très facilement réversibles. Ils sont réalisés à l’aide de très fins fils de soie (ou de coton pour les tissus très épais). La couture est réalisée avec une fine aiguille courbe, les étoffes étant maintenues à plat. Un métier spécial permet la mise en œuvre des techniques de consolidation sur les grands formats (jusqu’à six mètres de large).

– Pose et couture de crêpeline de soie teinte (« voile de soie transparent ») en surface des étoffes fragilisées.

Thermocollage des étoffes dégradées sur crêpeline de soie (technique réservée aux cas extrêmes, car les adhésifs vieillis sont peu réversibles).

Refixage de fils ou éléments métalliques.

– Montage sur support rigide de conservation et mise sous verre pour un tissu plat, ou fabrication d’un mannequin ou d’un support adapté par sa forme et ses matériaux à la conservation, pour un objet en volume (costume par exemple).

 

Vues générales et détails avant et après traitement.  Avant : poussières, taches, auréoles, déformations, lacunes dues à des mites, corrosion des galons et franges métalliques Traitement : dépoussiérage, nettoyage, mise à plat, consolidation. Traitement de la partie peinte par Frédérique Orvas. Réalisation d’une boîte-vitrine par Olivier Galli. SAN NICOLAO (Haute-Corse) Bannière de saint Nicolas

Vues générales avant et après traitement.
SAN NICOLAO (Haute-Corse) – Bannière de Saint Nicolas

 

ETUDE ET CONSEIL EN CONSERVATION DU PATRIMOINE TEXTILE

Avant l’apparition de dégradations, ou après traitement, la conservation des objets ne peut être prolongée qu’en maintenant autour d’eux un environnement favorable. On parle alors de conservation préventive.

Le climat (humidité relative, chaleur), la lumière (quantité et qualité), les matériaux de contact et de l’environnement, les formes des supports,… doivent répondre à des normes définies tant pour le stockage que pour l’exposition des objets.

Valérie Marcelli réalise des études d’objets ou de collections textiles permettant la création (ou l’amélioration) de réserves et de structures d’exposition adaptées à la nature des œuvres.

Les traitements de consolidation nécessitent l’utilisation de tissus et fils neufs teints de la couleur de l’objet original. Tissus et fils sont teints pour chaque objet avec des colorants synthétiques. Les colorants synthétiques, quantifiables, offrent la possibilité de choisir les couleurs par échantillonnage et de les reproduire. De plus, ceux choisis pour le traitement des textiles anciens possèdent une très bonne solidité à la lumière, ralentissant ainsi le vieillissement de l’intervention.

 

Accrochage d’une tapisserie : conception, réalisation et pose d’un système de suspension adapté à des contraintes particulières, assistance aux manipulations, formation du personnel aux manipulations, emballage et dépoussiérage superficiel des tapisseries. BESANCON - Musée du temps Le sacre de Charles Quint, tapisserie faisant partie de la tenture de Charles Quint (sept tapisseries) et Chantier des collections : descriptifs matières et techniques des objets, constats d’état et propositions de traitements. Les informations sont consignées par une registreuse du musée dans des notices du logiciel Micromusée. ARLES - Museon arlaten, Diorama de l’accouchée

BESANCON – Musée du temps
Le sacre de Charles Quint, tapisserie faisant partie de la tenture de Charles Quint
et
ARLES – Museon arlaten, Diorama de l’accouchée

 

ATELIERS


restauration mobilier
 

LE MOT DU PRESIDENT

 
   

CONTACT

    CRRCOA
    5a route de St Loup
    70000 VESOUL

    tel : 03 84 76 63 30
    fax : 03 84 76 87 52
    mail : crrcoa@wanadoo.fr


__________________________
Avec le concours de